Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Les Combattants

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par elea.chr - le 23/01/2017
Troisième WILLIAMS / Jean Follain, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 9

Les Combattants - De l’amitié à l’amour

Jusqu’où Arnaud va-t-il suivre Madeleine alors qu’elle ne lui a rien demandé ?
Arnaud et Madeleine sont les deux personnages principaux qui jouent dans le film « Les Combattants », premier long métrage de Thomas Caillet sorti le 20 août 2014.
Arnaud est un jeune homme qui s’apprête à passer un été tranquille. Il rencontre Madeleine aussi belle que musclée qui, elle, se prépare à survivre pour la fin du monde en participant à un stage de l’armée.

Ce film s’appuie sur un stéréotype qui est inversé. On peut constater l’agressivité de Madeleine qui se remarque lors de ce stage organisé par l’Armée de Terre car elle se croit supérieure à tout le monde et le calme d’Arnaud qui est plus réservé tout au long du film. Madeleine veut prendre le dessus sur Arnaud ; elle nous rappelle aussi l’aspect masculin quand elle tient la canne à pêche au niveau du bassin comme un homme et lorsqu’elle boit le poisson cru mixé.

On remarque aussi différents thèmes comme l’amitié puis l’amour entre les deux personnages principaux qui partagent beaucoup de choses comme le stage, les sports de « combats » ainsi que l’aventure quand Arnaud et Madeleine fuient l’armée pour retrouver une vie « normale ».
Le « machisme » du lieutenant est aussi présent : lors de la séparation des dortoirs, le lieutenant reproche aux filles d’aller voir les garçons pendant la nuit.

Ce long métrage a un début dramatique et triste avec la mort du père d’Arnaud et l’achat du cercueil puis la reprise de l’entreprise familiale qui s’avère difficile car Arnaud et son frère travaillent beaucoup ; que ce soit de jour ou de nuit. Il existe aussi quelques tensions entre eux.
Les décors peuvent être en opposition : la nature peut paraître hostile, comme par exemple à la fin du film, lorsque la forêt brûle ; alors qu’ elle peut être aussi accueillante dans de nombreuses scènes.

Ce film, présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes, obtient le César du meilleur premier film et le talent de chacun des deux acteurs principaux est reconnu : Kevin Azaïs est Arnaud et Adèle Haendel, Madeleine.
En plus d’avoir une fin inattendue et surprenante, les musiques sont entraînantes dans les moments d’action et lors des courses qui sont filmées en travelling. Ce film est captivant, parfois drôle, les acteurs sont talentueux. L’aventure et les sentiments entre les deux personnages sont au cœur de l’histoire. Je considère donc que ce film mérite d’être vu.