Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Le Havre

Aki Kaurismäki - France - 2011

Critique publiée par Ana - le 22/05/2016
Troisième BURTON / Jean Follain, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 6

Le Havre

La police découvre un groupe d’immigrés clandestins en provenance d’Afrique dans un conteneur sur le port du Havre.Un jeune garçon, Idrissa, parvient à s’enfuir et se réfugie chez un cireur de chaussures, Marcel Marx, dont la femme Arletty est gravement malade. Marcel s’emploie à cacher Idrissa et à essayer de le faire passer en Angleterre, où sa mère l’attend. Arletty est admise à l’hôpital et demande au docteur de cacher à Marcel la gravité de son état.

Un patron-pêcheur accepte de prendre Idrissa à son bord et de le remettre en mer à un confrère anglais, qui réclame 3000€ en paiement.Pour réunir cette somme, Marcel persuade le rocker local Little Bob de se produire gracieusement en concert. Little Bob et sa compagne se sont disputés et Marcel doit préalablement les réconcilier.
La tâche de cacher Idrisssa devient de plus en plus compliquée car un voisin a prévenu la police. Le commissaire Monet, chargé de l’enquête, montre peu d’enthousiasme pour l’ arrestation d’un enfant et prévient Marcel discrètement qu’une rafle se prépare.

Avec l’aide des commerçants du quartier et d’un autre immigré sans papiers, Chang, Marcel parvient à mettre Idrissa sur le bateau.La police les rejoint, mais Monet sauve la jeune garçon pendant que le bateau est fouillé. Idrissa prend le large et Marcel se rend à l’hôpital où il trouve un lit vide.On l’emmène parler au docteur qui lui apprend que... sa femme a fait une guérison miraculeuse.

Ce film d’Aki Kaurismäki nous réconcilie avec les valeurs humanistes et fait chaud au coeur.