Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Match Point

Woody Allen - Etats-Unis - 2006

Critique publiée par NicoRigolo - le 05/03/2016
Troisième BURTON / Jean Follain, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (3 votes)


Nombre de visites : 121

Critique : Match Point

Match Point

Match Point est un film de Woody Allen sorti en 2005, mettant en scène le harsard et la chance.

Ce film raconte l’histoire de l’ascencion sociale de Chris, un homme d’origine modeste, qui parvient à entrer dans la bourgeoisie londonienne et épouse la fille d’un riche homme d’affaires qui lui offre une belle situation. Mais il tombe soudain amoureux de Nola, la fiancée de son beau-frère, elle ne se doute pas du tout de ce qui va lui arriver après cette rencontre... Chris doit faire un choix entre Nola qui est tombé enceinte de lui ou continuer sa vie avec Chloé qui lui offre une belle situation financière et sociale.

Dans Match Point, la chance et le hasard sont omniprésents. Dès le début du film , Woody Allen nous présente une métaphore où une voix off explique qu’une balle de tennis, quand elle tape sur le bord du filet, soit elle passe de l’autre côté ou repart d’où elle vient, de l’autre côté. Ainsi, tout le film est basé sur la chance et le hasard, même le plus petit évenement peut avoir de grandes conséquences, comme la rencontre de Chris et Nola dans la galerie d’art, qui est l’élement déclencheur de tout.

Le jeu des acteurs est excellent, Woody Allen utilise de bons plans d’images pour exprimer les sentiments des acteurs sur leurs visages. L’histoire est très bien construite sur le hasard et la chance. C’est un film où il faut être bien attentif à l’histoire sinon celle-ci manque d’intérêt. Pour les connaisseurs d’opéra, nous retrouvons "Una Furtima Lacrima" de Donizetti, interprété par Caruso qui fut rajouté au montage du film dans certaines scènes importantes.

Pour conclure, Woody Allen maîtrise bien le sujet de la chance et du hasard qui est introduit tout au long du film.

FILM À VOIR AU PLUS VITE !

- NicoRigolo