Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Le Havre

Aki Kaurismäki - France - 2011

Critique publiée par raphou - le 22/05/2016
Troisième BURTON / Jean Follain, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 62

Critique du Film "Le Havre"

Le film "Le Havre" est sorti au cinéma en 2011 ; il dure environ 1H33 et c’est un un film avec un univers et un jeu d’acteurs particuliers.

Tout d’abord, c’est l’histoire de Marcel avec sa vie banale à part le fait qu’il soit cireur de chaussures dans la rue. Tous les soirs, il rentre chez lui, sa femme Arletty mettant la table est "femme au foyer". Marcel mange, boit son verre de rouge et ressort pour aller au bar. Au bar, il a un copain "Chang" qui est vietnamien avec des papiers d’identité trafiqués, il y aura quelques similitudes avec un autre personnage. Puis on apprend que des migrants ont été trouvés dans un conteneur et l’un d’eux est en fuite ! Marcel va alors faire une étrange rencontre....

L’histoire est marquée par les différentes époques représentées dans le film. L’anachronisme est présent dans ce film car au début du film, on voit une personne avec un téléphone portable et ensuite on aperçoit un téléphone à cadran, on voit une R16 des années 60-70 et après on perçoit la télévision en couleurs, ce sont deux exemples d’anachronisme qui rend le film digne de Kaurismäki. Le jeu d’acteurs est influencé par l’anachronisme.

Enfin le jeu des acteurs est assez "théâtral" comme si le public était directement devant les acteurs, comme dans un théâtre. Cela met en valeur le jeu des comédiens, comme l’a voulu le réalisateur.