Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Certains l'aiment chaud

Billy Wilder - Etats-Unis - 1959

Critique publiée par Floraa - le 30/03/2017
Seconde C / Lycée Curie, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visite : 1

Some Like it Hot

Chères lecteurs, chères lectrices, aujourd’hui je vais vous parler du film Some Like it Hot et vous dire ce que j’en pense.

Pour commencer, Some Like it Hot ou Certains l’aime chaud en français, est un film en anglais de Billy Wilder sorti en 1959. Il est en noir et blanc qui dure 2 heures. Les trois acteurs principaux sont joués par Jack Lemon, Tony Curtis et Marilyn Monroe qui sont respectivement Jerry/Daphné, Joe/Joséphine et Sugar dans le film. Ce long métrage est humoristique, il est même qualifié comme l’un des plus drôles du XXème siècle en Amérique. Il y a dans cette histoire, beaucoup de caricatures, notamment les visages des gangsters qui sont imposants et hors du commun dans le monde du cinéma.

Joe, un saxophoniste, et Jerry, un contrebassiste, sont des musiciens de Chicago témoins d’une descente de policiers dans un bar clandestin de la mafia et de son chef local se nommant Colombo Spats. Ce dernier a été trahi par Toothpick Charlie ou Charlie Cure-Dents en français. Les deux acolytes ayant réussi à fuir la police se mettent à chercher un travail. Finalement, après maintes recherches, ils décident de partir pour un contrat d’une soirée dans un bal à 160 kilomètres. Mais en volant emprunter la voiture d’une secrétaire de l’impresario, ils se retrouvent une fois de plus témoin mais cette fois-ci de l’assassinat de Toothpick Charlie et de sa bande par la même mafia. Ils sont donc contraints d’accepter leur première offre, celle-ci étant de jouer déguiser en femme dans un orchestre féminin pendant trois semaines à Miami, pour fuir Chicago. Joe devient alors Joséphine et Jerry Géraldine puis finalement Daphné. Ils rencontrent Sugar Kane Kowalczyk et tous les deux en tombent amoureux. Puis, lorsqu’ils arrivent en Floride , un millionnaire, Osgood Fielding III, tombe amoureux de Daphné. Joe se fait passer pour un millionnaire et séduit Sugar. Jerry est un peu jaloux, mais, finit par être conquis par Osgood.
Et finalement, les maffieux les retrouvent par hasard… Mais réussiront ils à s’échapper de nouveau ?

Je trouve que cette histoire est très captivante car le jeu des acteurs est très bon mais c’est aussi parce que j’adore les moments humoristiques comme au moment où on retrouve les deux acolytes habillés en femme pour prendre leur train.
Malgré tout je pense qu’il peut paraître long vers le milieu mais cela est dû au faites que le cinéma n’était pas encore comme aujourd’hui ; ils n’avaient pas les mêmes techniques.
Néanmoins, j’aime bien ce film et je le recommande !