Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Le Havre

Aki Kaurismäki - France - 2011

Critique publiée par Chachou - le 23/05/2016
Seconde C / Lycée Curie, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 8

Critique Le Havre Charline Rose

Le Havre est une comédie qui sort de l’ordinaire. Ce film nous raconte l’histoire d’un cireur de chaussures qui aide un jeune Africain à traverser la frontière entre la France et l’Angleterre. Aki Kaurismäki, le réalisateur de cette comédie l’a produite en 2011 alors que certaines scènes de ce film renvoient aux années 50-60

Premièrement, nous avons pu apercevoir plusieurs points positifs.
Le premier est le contexte de l’histoire. J’ai beaucoup aimé le fait de raconter le combat d’un réfugié pour ne pas être rapatrié dans son pays natal, l’Afrique.Le réalisateur ne change pas son style, il reste toujours dans les mêmes tons de couleurs, assez froides et le fait qu’il tourne ces films dans des décors anciens.
Le deuxième est le mélange de deux époques radicalement opposées. On peut apercevoir la première à l’aide des décors tels les voitures de police, la maison de Marcel Marx ou les commerces de quartier comme le café La Moderne ou la boulangerie. Il n’y a pas seulement les décors qui sont de cette époque il y a aussi la façon de se vêtir, celle du commissaire de police qui est habillé tout en noir par exemple. Alors que celle d’Idrissa, le petit garçon est assez basique, une tenue que l’on pourrait retrouver dans la rue aujourd’hui. Á certains moments du film, le 21ème siècle revient, les voitures sont modernes.

Malheureusement, je trouve que les scènes du Havre sont trop lentes. Ce que je veux dire par là, c’est que le temps que l’action se termine, la suivante est beaucoup trop longue à commencer.
J’ai trouvé dommage que cette comédie mélange plusieurs histoires en même temps. L’histoire d’Idrissa avec Marcel ou l’histoire d’Arletty à l’hôpital par exemple. Le fait de les mélanger crée des passages où l’on se perd.
J’ai aussi pensé qu’il manquait de précision sur le passage où Arletty, la femme de Marcel Marx tombait malade et le passage où tout commence à aller mieux.
Le Havre manque d’une fin, on ne sait pas si Idrissa arrive à rejoindre l’Angleterre sans se faire arrêter.

Je vous conseille d’aller voir ce film, car il est très bon. Il nous fait réfléchir sur la vie tout en étant une comédie très émouvante. Le sujet est très original, on ne le voit pas souvent dans les salles de cinéma. De plus, ce film, est un film d’actualité.