Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Le Havre

Aki Kaurismäki - France - 2011

Critique publiée par Matthieu - le 23/05/2016
Seconde C / Lycée Curie, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 13

Critique : Le Havre

Le Havre est un film d’Aki Kaurismaki, l’un des réalisateurs les plus connus en Finlande. Ce film est donc franco-finlandais. Paru en 2011, ce film contemporain raconte l’histoire d’un homme d’un certain âge nommé Marcel Marx, interprété par le talentueux André Wilms, qui aide un jeune réfugié du nom d’Idrissa, interprété par Blondin Miguel, à retourner auprès de sa famille en Angleterre. C’est alors qu’un quartier entier du Havre se mobilise pour aider l’enfant. Ce film est exceptionnel. Les décors sont certes des années 50-60, mais ils contrastent très bien avec la ville du Havre qui est moderne. Comment Aki Kaurismaki arrive t-il donc à nous faire aimer ce film ?

C’est très simple, le réalisateur veut susciter de la pitié envers les personnages principaux : Marcel et Idrissa. Le fait qu’un vieil homme qui a comme métier cireur de chaussures et qui aide le jeune immigré à rejoindre sa famille peut émouvoir une grande partie du public. De plus, le réalisateur n’insiste pas sur ce pilier d’émotion pour ne pas forcer le public. Les plans fixes sur les personnages accentuent leurs émotions et donc notre pitié, notre empathie augmente.

Les costumes, les décors, les voitures, tout est d’époque. Cela peut certes repousser une grande partie du public et peut donner des a priori négatifs sur le film. Cependant, cela donne tout le charme de ce film et cela peut être une bonne expérience pour nous adolescents du 21ème siècle.

On peut qualifier ce film d’anti-blockbuster. Il ne respecte jamais les règles des fameux blockbusters américains pleins d’action. En effet, les seules scènes où le réalisateur aurait pu créer beaucoup d’action sont en accord avec le film : calme. Le film ne comporte pas de violence physique. Cela pourrait encore une fois déplaire mais étrangement, nous n’en avons pas la nécessité. Les plans sont longs et fixes, mais cela ne dérange pas non plus. Nous pouvons plus nous concentrer sur le regard et les expressions du visage des personnages.

On peut donc en conclure que par les scènes extraordinairement filmées et la morale qui vous fera longtemps réfléchir, Le Havre est une merveille. Si vous avez envie de regarder un film qui contourne les règles des blockbusters, regardez ce film.