Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Combattants (Les)

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par edouard123 - le 30/03/2017
Seconde C / Lycée Curie, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 4

Critique du film « Les Combattants »

Les Combattants est un film français original et décalé de Thomas Cailley sorti en 2014.
D’une part par les dialogues familiers et d’autre part par le genre particulier du film, furet dans la piscine, poissons-chats qui infestent le lac, poussins congelés. Les deux personnages principaux nous embarquent dans un film vivant qui mêle histoire d’amour et histoire de survie.
Madeleine (Adèle Haenel) est une jeune femme déterminée et battante mais pessimiste avec des idées excentriques. Elle se prépare à survivre aux catastrophes qui pourront se produire dans un futur proche : réchauffement climatique, pollution, sécheresse...
Arnaud (Kévin Azais), lui, est un jeune homme sensible qui a déjà son avenir tout tracé. Depuis que son père est décédé, lui et son frère ont repris l’entreprise de menuiserie. La rencontre avec Madeleine va bouleverser sa vie. Arnaud n’hésitera pas une seconde à la suivre à un stage commando pour intégrer l’armée.
Dans ce film, on peut se reconnaître : les acteurs sont jeunes et les dialogues sont familiers et saccadés.
Arnaud et Madeleine sont des personnages très opposés par leur caractère et leur façon de voir l’avenir, Madeleine se prépare à la fin du monde alors qu’Arnaud suit le chemin de son frère et de son père en devenant menuisier.
Le film met en relation les deux personnages dans chaque plan de façon différente : tout d’abord, leur relation se place sous le signe du combat, les personnages sont très distants, ils ne se regardent pas, baisse la tête lorsqu’ils se parlent. Puis au cours du film, leur relation va évoluer, on va voir les personnages se rapprocher à chaque scène du film, ils vont soutenir le regard de l’autre. Enfin, sur la dernière scène du film, on les voit regarder l’horizon qui se présente face à eux ensemble. Ils voient maintenant le même avenir, un avenir l’un avec l’autre.
Au cours du film, les personnages se libèrent de leur vie trop bien réglée pour inventer leur propre chemin et découvrir leur propre territoire. Thomas Cailley nous montre une Madeleine forte qui n’a peur de rien et qui n’hésite pas une seconde à s’engager dans un stage commando. Cependant ce stage ne va pas lui plaire, et elle va être très déçue. Arnaud va alors décider de l’emmener en forêt pour lui apprendre la survie. Leur relation amoureuse va naître, Madeleine va peu à peu se dévoiler. Et lorsque la maladie va se confronter à elle, c’est Arnaud qui va se montrer fort par amour. Il fait preuve de courage. « Les Combattants » est une histoire de découvertes : celle de l’amour et celle de l’autre. Le film passe d’une chronique du quotidien à un étrange film de guerre, puis à un film d’aventure en bord de rivière et enfin à un film d’anticipation ou à un film catastrophe sans cesser d’être une comédie romantique ; c’est ce qui fait l’originalité de ce film, un film à part qui se différencie de tous les autres ; un film qui amène à visiter plusieurs endroits inattendus. « Les Combattants » apportent un vrai nouveau souffle au cinéma français.