Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Certains l'aiment chaud

Billy Wilder - Etats-Unis - 1959

Critique publiée par edouard123 - le 30/03/2017
Seconde C / Lycée Curie, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visite : 1

Critique de "Certains l’aiment chaud"

Certains l’aiment chaud ( Some like It hot ) est un film Américain de Billy Wilder, datant de 1959. C’est un film comique qui est réalisé en noir et blanc . Les trois personnages principaux nous emportent dans une histoire avec un rythme effréné tout au long du film.
Joe (Tony Curtis) et Jerry (Jack Lemmon) sont des musiciens clandestins. Lors d’une soirée dans un bar, ils sont témoins d’une descente de flics. Ils réussissent à s’échapper.
Jerry trouve un petit travail pour lui et Joe. Ils doivent se transformer en femmes afin de s’intégrer dans un orchestre féminin. Mais Joe n’est pas intéressé. Ils finissent tout de même par accepter.
Ils doivent alors aller chercher la voiture de la secrétaire de l’imprésario pour assurer un contrat d’une soirée dans un bal. Dans le garage ils vont être de nouveau témoin d’un assassinat, celui de Charlie Cure-Dent. Ils doivent une nouvelle fois s’enfuirent.
Pour ne pas être reconnu, Jerry et Joe vont se déguiser en femmes. Et c’est là que le film commence.
Le récit nous montre comment est perçue la femme dans la fin des années 20. Il évoque aussi l’homosexualité qui est bien traité mais les rappels quasi-constants de l’hétérosexualité des deux personnages permettent aussi une plus grande liberté d’expression.
Ce film a provoqué des remous de quelques opposants de l’église américaine. Ils demandent la censure intégrale du film, à cause des scènes déplacées pour l’époque : un homme accepte la demande en mariage d’un autre homme, et une femme embrasse une autre femme.
Ce film a toutes les clés pour une grande réussite, un réalisateur talentueux, un script efficace, ainsi que un trio d’acteurs qui ont plus rien à prouver.
Nos deux héros, Jack Lemmon et Tony Curtis, se voient embarqués dans une aventure pour le moins cocasse, et devront faire face à bon nombre de quiproquos tous plus embarrassants les uns que les autres.
Certains l’aiment chaud est un faux film de gangsters mais une vraie comédie. Avec ce film, Bill Wilder a obtenu son plus grand succès commercial puisqu’il a remporté un oscar pour les costumes et a fait 4 millions d’entrées en France. Depuis, Certains L’aiment Chaud a été élu par les critiques américaines « meilleure comédie de tous les temps ».