Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Certains l'aiment chaud

Billy Wilder - Etats-Unis - 1959

Critique publiée par Jack_Daniel - le 30/03/2017
Seconde C / Lycée Curie, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 7

Critique Certains L’aiment Chaud

Synopsis du Film 
Deux musiciens de jazz au chômage, mêlés involontairement à un règlement de comptes entre gangsters, se transforment en musiciennes pour leur échapper. Ils partent en Floride avec un orchestre féminin. Ils tombent illico amoureux d’une ravissante et blonde créature, Alouette, qui veut épouser un milliardaire. 
 
 
Je vais vous parler de mon avis sur le film «  Some Like It Hot  » de Billy Wilder sorti en 1959, traduit littéralement par «  Certains l’aiment chaud  ». 
Dans ce film, il y a des figures emblématique de l’époque, Marilyn Monroe le modèle féminin, Tony Curtis le séducteur et Jack Lemmon. 
J’appréhendais la vision de ce film lorsque j’ai appris qu’il était en version original sous titré en français et surtout qu’il était diffusé en noir et blanc. Cette appréhension était dû au faite que je n’ai pas l’habitude de film en VOSTFR et surtout en noir et blanc. Mais lors de la vision en elle même, j’ai totalement oublié ces détails étant prit dans l’histoire du film. Parlons de cette histoire, elle est assez simple, les 2 jeunes hommes musiciens se font poursuivent par des gangsters et essaye de leur échapper en ce déguisant en femme. Il rentre dans une troupe de musiciennes dans laquelle ce trouve Marilyn sur qui, il tombe aussitôt tout deux, amoureux. 
Ce film manque selon moins d’action, lorsque Tony Curtis et Jack Lemmon, respectivement Joe et Jerry, se font poursuivent par les gangsters, les hommes d’affaires, sont très peu présent. Ils sont présent avant la fuite de Joe et Jerry mais ne sont à nouveau que présent à la fin du film. Le film est plus concentrais sur l’amour et l’histoire, la dernière exclamation du film est devenu une phrase mythique « Well... nobody’s perfect ! » (« Eh bien... personne n’est parfait ! »). 
J’ai apprécié ce film malgré le manque d’action, il était intéressant, savoir si Joe et Jerry allaient se faire démasquer ou pas, savoir comment aller finir les couples, tout cela était assez prenant. Je conseille d’aller le voir pour se divertir et oublier les problèmes.