Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Certains l'aiment chaud

Billy Wilder - Etats-Unis - 1959

Critique publiée par lohtbr - le 11/05/2017
Seconde C / Lycée Curie, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 8

Certains l’aiment chaud

Salut tout le monde ! Aujourd’hui on se retrouve pour discuter du film "certain l’aime chaud" du titre original "Some Like It Hot". Un film de Billy Wilder, sortie le 9 Septembre 1959, avec 3 grand acteurs de cette époque ; Marilyn Monroe, Tony Curtis, et Jack Lemmon.

Pour commencer, je trouve ce film plutôt amusant, le fait qu’il soit en noir et blanc et sous-titré ne gêne absolument pas. Au contraire, les voix originals permettent de ce mettre plus dans l’histoire, vu que l’on a pas la gênance dût au fait que les répliques soit dîtes avant que les personnages aient ouvert la bouche, ou inversement, enfin que le playback soit mal réaliser.
Ce film est totalement humoristique, il n’y a pas un moment où l’on change d’émotion. Ce que je veux dire, c’est qu’à aucun moment on passe "du rire aux larmes", je trouve sa un peu dommage, parce-qu’on n’a pas d’ascenseur émotionnel, on ressent quelque chose de stable tout au long.
Le film passe extrêmement vite, car à aucun moment il y a un trou, c’est à dire qu’il se passe toujours quelque chose qui va redonner de l’action dans les moment moue. Comme par exemple, dans la scène où toute les mafias se retrouvent autour d’une table, et qu’un chef d’une des mafias commence à beaucoup parler, puis que le gâteau géant arrive. Il va là, se passer quelque chose. Un personnage va sortir du gâteau comme par surprise. Il y a tout d’un coup beaucoup d’agitation, ce qui fait que l’on se retrouve tout de suite REcaptiver par le film alors qu’on était en train de décrocher.
Pour finir, le film est dans son contexte, sortie de l’ordinaire. Les acteurs jouent bien et le décors est plutôt pas mal. Il y a quand même quelques incohérences, comme quand Joe et Jerry sont dans un garage et que l’on tire sur l’étuit d’un des instruments de l’un des deux, puis que lorsqu’on regarde de nouveau l’étui, un peu plus tard dans le film, tout les troues se retrouve alignés. Malgré ces quelques incohérences, il reste un très bon film, avec une histoire très drôle et captivante.