Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Persépolis

Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud - France - 2007

Critique publiée par Albane08 - le 29/04/2017
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 8

Persépolis un long métrage d’une révolution à une autre

Persépolis est un long métrage d’animation réalisé en 2007 par Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud. C’est un film comique, une autobiographie de la réalisatrice.
Ce flash back retraçe son enfance en Iran pendant la révolution Iranienne de 1978. Marjane, petite fille de 8 ans, très proche de sa grand-mère, pleine de vie habite à Téhéran. Sa vie et celle de sa famille va changer suite à la chute du Shah et à l’instauration de la révolution islamique. En grandissant, elle va découvrir que ses idées et celles de ses parents sont en désaccord avec une partie de la population Iranienne et plus particulièrement avec le régime dictatorial qui se met en place. Cette famille est très engagée politiquement en revanche ils portent peu d’intérêt à la religion.
Tout au long de son enfance Marjane se forge sa propre identité et sa propre opinion, se détachant des idées de sa famille. Majane n’hésite pas à exprimer son point de vue ce qui va lui poser quelques problèmes. A 14 ans, pour la protéger ses parents décident de l’envoyer en Autriche.
Durant ce long métrage l’investissement politique de la famille ainsi que leurs idées sont évoqués. Dans certains passages où la situation est difficile, les auteurs utilisent l’humour avec une déformation des images et du faciès des personnages.
C’est un film principalement en noir et blanc représentant le passé avec quelques scènes colorées. En revanche, ces dernières représentent le présent.
Le choix de tourner un film en noir et blanc va mettre en valeur les expressions et émotions des personnages. Le noir représente la peur, l’angoisse avec une perspective de la vie déformée. En opposition, les couleurs claires comme le gris ou le blanc représentent le bonheur de cette famille. Par ailleurs la voix off est utilisée et tient le le rôle de narrateur tout au long de cette autobiographie.
Persépolis, récompensé en 2008 par le césar du meilleur premier film, retrace la vie de cette jeune fille qui a connu des bouleversements politiques et religieux forgeant ainsi sa propre personnalité.