Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Persépolis

Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud - France - 2007

Critique publiée par ratatouille - le 29/04/2017
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 5

Persépolis

Marjane Satrapi est née en 1969 en Iran. Elle a principalement fait ses études en Autriche puis en France ou elle s’est spécialisée dans la bande dessinée. Marjane Satrapi est le personnage principale de Persépolis car il s’agit d’une autobiographie. Elle raconte se qu’elle a vécu durant sa jeunesse à travers des images, au début des années 80.

Marjane Satrapi est une petite fille qui vit au sein d’une famille assez aisée avec ses parents (Tadji et Ebi) et sa grand-mère avec qui elle est très proche.
Ils vivent en Iran au début des années 80. A cette époque leur pays est en guerre mais ils arrivent à vivre heureux et bien. Étant petite Marjane rêve de devenir prophète.
Elle va faire la rencontre de son oncle Anouche tout juste sorti de prison ils deviennent très proches mais Anouche se fait de nouveau emprisonner par le nouveau régime pour ses opinions. C’est à ce moment qu’on voit la séparation sur la religion car elle trouve ça injuste et n’a plus les mêmes opinions et projet d’avenir. Alors que leur pays est en guerre la vie devient beaucoup trop dangereuse donc ses parents décident de lui faire quitter le pays. Ils l’envoient en Autriche. La-bas elle fait la rencontre de Marcus, ils tombent amoureux mais celui-ci la trompe. Très triste elle demande à ses parent de revenir en Iran.
Ses parents acceptent en pensant que la guerre s’est apaisée mais au bout de quelques mois il s’aperçoivent que c’est encore pire qu’avant. Alors elle part de l’Iran pour aller en France pour toujours, elle ne reverra plus jamais ses parents ni sa grand-mère qui est morte peu de temps après son départ.

Marjane à fait ce film en noir et blanc car ces couleurs correspondent bien a un pays en guerre ou il n’y a aucune liberté pour les citoyens (il porte le voile, n’ont pas le droit de boire de l’alcool ou de faire des fêtes chez eux, les femmes doivent aussi portées le voile obligatoirement.)
Dans le film lorsqu’elle raconte l’histoire du chah, ils sont représentés par des marionnettes car le chah est la marionnette des Anglais.
En Autriche au début de sa relation avec Marcus, elle le trouve merveilleux elle pense qu’il a toutes les qualités du monde mais lorsqu’il la trompe elle va le caricaturer, elle va lui trouver tous les défauts en déformant la réalité.
La famille de Marjane est plutôt agnostique c’est a dire qu’ils ne rejettent pas la religion mais ils sont plus politisés.