Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Les Combattants

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par mariecnt2106 - le 13/01/2017
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 8

Les Combttans, quatre films en un

Les Combattants , quatre films en un

Les Combattants date de 2014, il a été réalisé par un français du nom de Thomas Cailley. C’est son premier long métrage. Les acteurs principaux sont Adèle Haenel et Kévin AZAÏS. Adèle HAENEL joue le rôle de Madeleine BEAULIEU qui est une jeune femme avec un fort caractère et avec une carrure imposante. Kevin AZAÏS incarne un membre de la famille LABRÈDE, le fils cadet sous le nom d’Arnaud.
Arnaud intrigué par Madeleine, cherche à savoir plus de choses sur la personnalité de cette jeune femme.
Après la mort de leur père, Arnaud et son frère ont repris l’entreprise familiale de menuiserie. Arnaud se rend sur la plage pour aller au camion publicitaire de l’armée de terre. Après s’y être rendu, il retrouve ses amis, Xavier et Victor sur la plage. Ces deux derniers l’ont inscrit à un cours d’auto défense. Le jeune homme se retrouve confronté à une jeune femme, Madeleine. Face à cette dernière, Arnaud fait « l’homme », puis il décide de se battre . Madeleine est une jeune femme qui occupe ses journées à se muscler, s’entraîner pour pouvoir être reçue au stage de survie organisé par l’armée. Suite à un long moment de réflexion Arnaud se lance lui aussi dans l’aventure du stage de survie. Le jour du départ, il prend le train et rejoint Madeleine dans le wagon.
Le film commence lorsqu’ Arnaud et son frère sont aux pompes funéraires. Puis on passe au générique, le son commence avant qu’on voit la première image, le camion publicitaire de l’armée.Il nous permet de savoir dans quel contexte nous nous trouvons.
On trouve souvent des gros plans tels que les poussins congelés dans le micro-ondes. Il y a également des travellings, des panoramiques. Également un fondu enchaîné, on passe des poussins dans le micro-onde au personnages dans une barque sur la mer.
Le scénariste n’a pas cherché à viser un public en particulier. C’est un film avec plusieurs genres, on y retrouve de l’aventure, de la comédie et d’autres genres. Le fait qu’il mette en scène différents types reste positif car cela donne une impression d’en regarder plusieurs . Le côté négatif c’est qu’il y a peu, voire pas de suspense.
Le scénario est plutôt construit sans difficulté, on retrouve pas de mot technique. L’armée prend également les stagiaires pour des enfants dans leur façon d’agir avec eux, ce qui peut apporter une touche humoristique.