Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Les Combattants

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par Albane08 - le 26/12/2016
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 15

Les Combattants, un long métrage basé sur l’opposition.

Les Combattants, récemment réalisé, en 2014, est un film de Thomas Cailley. Il est un jeune cinéaste français, c’est son premier long métrage. Cette production mélange des genres différents, de la comédie romantique à l’aventure avec deux personnages principaux, Madeleine Beaulieu et Arnaud Labrède. Tout d’abord, la protagoniste, d’un naturel pessimiste mais toujours déterminée, est jouée par une jeune actrice française nommée Adèle Haenel. Ce personnage connu a aussi joué dans « La Naissance des Pieuvres ». Ensuite, Arnaud Labrède, d’esprit plutôt timide et perdu dans sa vie, est joué par un jeune artiste inconnu, Kévin Azaïs. Une volonté du réalisateur de choisir deux acteurs opposés tant au niveau de l’expérience, du caractère que des apparences physiques. Tous les opposent, ce qui fait le charme de cette rencontre improbable tout au long de cette réalisation. Pendant la projection, Madeleine et Arnaud représentent un contraste : l’apparence et la réalité de ce qu’ils souhaitent être.
Les deux acteurs, lors d’un stage militaire, vont mettre en avant leurs différences de caractères, Arnaud qui favorise le contact avec les autres, Madeleine solitaire qui veut y arriver seul. Ils vont apprendre à se découvrir ce qui va renforcer leur union. Les scènes sont jouées de telle sorte que la disipline militaire est également caricaturée.
Ces deux acteurs jouent naturellement avec leurs discours d’adolescent, ont des dialogues purs, directs, francs. Thomas Cailley joue sur le paradoxe de la jeunesse : semblant insouciants mais cherchant à s’intégrer socialement. Les principaux plans utilisés sont des travellings avec de temps en temps des plans panoramiques. La musique est en harmonie avec les scènes, elle exprime les différents sentiments. D’autre part, les jeux de lumières dévoilent les discordes d’humeurs entre les deux comédiens avec une majorité de couleurs chaudes et vives qui font ressortir les moments émotionnels de cette histoire.
Certaines scènes, avec des changements de contextes brutaux peuvent déstabiliser et mettre mal à l’aise le spectateur.
Les Combattants, récompensé en 2014 par le César du meilleur premier film, permet de réfléchir sur l’amour et la solidarité de deux personnages opposés.