Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Les Combattants

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par Les Mousquetons - le 05/01/2017
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 59

Les combattants se rassemblent

Les Combattants, un film de Thomas Cailley, met en scène deux jeunes adultes, Arnaud et Madelaine. Arnaud joué par Kevin Azaïs et Madeleine par Adèle Haenel. Ces deux personnages vont se rencontrer lors d’un affrontement sur la plage. Un peu plus tard, ils vont se revoir même si cela ne les enchantes pas vraiment. Arnaud doit construire un abris de jardin chez les parents de Madelaine, il fait partie de l’entreprise Labrède, une entreprise familiale dont il s’occupe avec l’aide de son grand frère. C’est une entreprise de menuiserie dont leur père était l’ancien propriétaire.

Le personnage incarné par Kévin Azaïs a un caractère plutôt fragile et timide. Au contraire, Madelaine a un caractère, elle s’impose et peut parfois se comportée comme une brute et ressemble un peu à un homme,on peut le remarqué dans sa façon d’être, d’agir et dans le ton de sa voix.On a presque l’impression que les rôles sont inversés.

Le bois joue un rôle très important dans ce film. En effet, on le remarque dans plusieurs lieux et il est toujours présent. De plus, Arnaud et son frère travaillent le bois et les deux personnages vont passer leur stage à l’armée dans la campagne près de la forêt. Le bois les accompagnent tout au long de leur aventure.

Dans la production de Thomas Cailley, on va suivre l’évolution des sentiments des deux personnages. Au fur et à mesure, Arnaud et Madelaines vont s’attacher, ils vont beaucoup se rapprocher surtout lorsqu’ils vont se retrouver seuls dans la forêt. En effet, c’est à ce moment qu’Arnaud prouve son courage à Madelaine et lui montre qu’il n’est pas faible et que c’est vraiment un homme.

Lors des moments dynamiques, le son s’accélère. En effet , cela va permettre de rendre l’action d’autant plus dynamique. Le son n’est pas le seul élément à intervenir dans ce genre de moment, la caméra aussi joue un rôle très important dans le dynamisme du film. Elle va bouger pour donner une impression que l’on suit les acteurs. Ceci va permettre que les spectateurs ne relâchent pas l’attention et ne décrochent pas du regard.

Ce long métrage est le tout premier de Thomas Cailley mais les récompenses qu’il a obtenues prouvent que c’est un très bon film sans pour autant disposer d’un budget éxorbitant pour la production de celui-ci.