Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Les Combattants

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par Le chat - le 29/04/2017
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 10

Les combattants : l’envers du décor

Les combattants : l’envers du décor

Les Combattants est un film de Thomas Cailley, plusieurs fois nominé et récompensé dans la quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes. Thomas Cailley est un jeune réalisateur dont « les Combattants » est le premier long métrage. Il est difficile de donner un genre à ce film car le réalisateur mélange les genres des fois on pourrais croire à un film d’amour puis ensuite à une comédie et à un film d’aventure et enfin un film apocalyptique. Cette histoire met en scène deux jeunes adultes très différents : Madeleine Beaulieu (Adèle Haenel) une jeune femme déterminée, combattive avec une vison très négative de l’avenir et Arnaud Labrède (Kevin Azaïs) un jeune homme perdu à cause de la mort de son père et de la pression que lui met son frère avec l’entreprise de menuiserie que leurs a légué leur père.
Thomas Cailley « casse » les stéréotypes, la vision que l’on a des genres : l’homme musclé, viril, brutal, qui ne réfléchi qu’après avoir agit, La femme douce, gentille, qui prend le temps de penser à ce qu’elle doit faire. Justement dans ce film les rôles sont inversés entre Arnaud de nature douce et amicale et Madeleine brutale et agressive. Cela va évoluer, les caractères de ces deux personnages vont changer au file de l’histoire. Les musiques vont s’adoucir tout comme la relations qu’ils vont mener jusqu’à la fin de
Le réalisateur parle de l’auto extinction de l’homme à travers le personnage de madeleine qui se prépare à survivre quand « l’apocalypse » qu’elle croit très proche à cause du comportement des Hommes sur leur environnement éclatera, en se forçant à manger des choses répugnantes ou en s’imposant des exercices physiques digne de l’armée. Il donne aussi une éventuelle suite à cette apocalypse qu’est le retour à l’état primitif de l’homme comme il le montre lors des scènes dans la forêt. La fin nous laisse penser voir même nous invite à penser que ces deux personnages vont repartir à l’aventure mais que cette fois-ci ils ne seront plus seul mais à deux et qu’ils seront preparés
Les combattants est un film vraiment agréable à regarder.