Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Combattants (Les)

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par foteur - le 09/01/2017
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 20

Les Combattants est un film de Thomas...

Les Combattants est un film de Thomas Cailley. Il a été tourné en août 2014. Le scénario met en scène la vie d’Arnaud après la mort de son père. Ses amis et l’entreprise de bois de son père l’occupent beaucoup. Puis il rencontre Madeleine, une femme différente, qui voit toujours le pire (par exemple elle prévoit la fin du monde). Elle va partir faire un stage à l’armée, et pris d’affection pour elle, le jeune intrépide va aller faire le stage avec elle.

Cette production est très réussie car associer le sentiment amoureux, la survie en forêt et la comédie n’est vraiment pas facile. Pour montrer les sentiments des personnages le cinéaste utilise le gros plan. Il met en avant le regard du personnage, pour amener le spectateur à rentrer dans les pensées de celui-ci. Il utilise aussi le panoramique pour montrer les paysages. À chaque fois que les acteurs changent subitement et violemment d’humeur le décor se change aussi : par exemple quand Madeleine se fâche lors du repas, à l’arrière plan on voit un éclair alors qu’il n’y en avait pas et que le ciel était dégagé.

Le personnage de Madeleine est dur, froid, violent, et le personnage d’Arnaud est très doux, gentil, serviable… Elle est la caricature de l’homme, du soldat et lui est un peu plus féminin.

Ce film montre une vision réaliste mais négative de la réalité. En effet, tout le monde s’attend au pire alors que ça n’arrivera probablement pas. Ainsi le réalisateur remet en question les conséquences de nos actes sur l’environnement (à travers l’entreprise de bois) , mais aussi sur notre préparation à ces conséquences.

Cette production est un moyen de nous faire réfléchir sur nos actes et les répercussions qui se produiront ensuite.