Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Combattants (Les)

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par HugoGer - le 02/01/2017
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 8

Les Combattants

« Les combattants » qui a été réalisé parThomas Cailley en 2014 est une production française. Les acteurs principaux sont Adèle Haenel dans le rôle de Madeleine et Kevin Azai jouant le personnage d’Arnaud.
Un jeune homme perdu dans son orientation et bouleversé par le décès de son père, décide sans grande conviction de reprendre la menuiserie familiale avec son grand frère. Habitué aux sorties et lors d’une de ses excursions avec ses deux meilleurs amis, il rencontre, Madeleine. Elle ne pense qu’à se préparer à la survie d’une phase apocalyptique donc décide de s’engager à un stage de l’armée réputé comme étant très dur et stricte. Arnaud tombe fou de son regard et décide de la suivre. Bien que ce petit pitch puisse nous donner l’idée d’une banale histoire d’amour toute simple, cette aventure nous réserve de bien belle surprise.
Voilà un avant goûts du film de Thomas Cailley, qui n’avait pas d’autres œuvres cinématographiques notables. Ce réalisateur a réussi à se faire un début de nom dans le milieu du cinéma. Nous pouvons retrouver l’idée de l’échange de deux personnes, sous une forme plus ou moins comique. On peut notamment le remarquer par le jeu des acteurs. Des acteurs qui nous ont joué des personnages avec un style plus ou moins atypique et attachant. Arnaud a réussi à nous transmettre des émotions et de nous attacher à son personnage. Ou encore par le jeu de Madeleine dans son personnage hors norme et parfois avec des actions haut en couleurs, a réussie à nous provoquer sous une forme d’affection, et de l’intérêt.
Malgré un film uniforme sans action marquante, « Les combattants » reste une production active, avec de nombreuses scènes d’humour qui nous permettent de nous donner envie de rester, de regarder et d’apprécier. Et tout cela grâce au scénario tracé « exprès » par Thomas Cailley qui a intégré plusieurs moments de suspense. Ces moments nous font nous poser tout un tas de questions et nous imaginons une multitude de suite. Cet intérêt est aussi dû aux façons dont les scènes ont été tournées. Celui-ci a été réalisé à l’extérieur, avec plusieurs plans fixes sur de magnifiques paysages et de décors qui nous représentent les états/émotions d’Arnaud, ou encore avec des plans « renfermés » sur l’action des personnages. La bande son est très bien accordée avec cette production. Sa manière de filmer très axée sur un plan « fondu enchaîné ». Mais aussi des cuts très prononcés de simple plan fixe et des fonds noirs qui apportent des transitions très bien établies.
Nous ne pouvons pas qualifier ce film par un genre bien précis car il en mélange une multitude (ex : comédie, film d’action, etc.), elle enlève les stéréotypes hommes/femmes et nous introduit en quelque sorte dans le film. Et cela grâce à sa façon de tourner et à son scénario tracé, et reste original.