Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Les Combattants

de Thomas Cailley - France - 2013

Critique publiée par ratatouille - le 31/12/2016
Seconde 505 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 12

les combattants

Thomas Cailley est le jeune réalisateur qui a réalisé le film « les Combattants » en 2014. Thomas Cailley a reçu le César du meilleur premier film.

Madeleine, une jeune femme très déterminée et forte, va faire la rencontre d’Arnaud un jeune homme de son âge. Avant la rencontre de Madeleine la seule présence féminine qui occupée la vie de Arnaud était sa mère. Madeleine décide d’aller à l’armée et Arnaud va la suivre dans son aventure.
Mais c’est arrivé là-bas qu’ils vont s’apercevoir que cela n’est pas comme ils l’avaient imaginés
Adèle Haenel n’a pas tourné que dans « les Combattants » auparavant elle avait déjà joué dans « Naissance des Pieuvres ». Dans la vie réelle Adèle Haenel est un garçon manqué. Elle est célébré alors que Kevin Azaïs est un acteur qui n’était pas connu, ceci est un choix du réalisateur d’avoir choisi un des deux acteurs réputés
Dans les Combattants, il n’y pas de genre particulier, tous les genres sont présents
Le scénario est très brut et franc surtout dans les paroles de Madeleine. Les couleurs sont plutôt froides au début, mais plus on avance, plus Arnaud et Madeleine se rapproches, plus les couleurs deviennent chaudes.
Dans la scène où les amis d’Arnaud l’appelle pour se baignés, on peut voir que Madeleine représente la lumière et ses amis l’ombre. Mais Arnaud reste dans l’ombre c’est-à-dire avec ses amis.
Dans ce film les animaux sont très présents. En effet il y a l’histoire du furet trouvé dans la piscine, du renard qu’il vont manger mais aussi des poussins congelés et du chien.
L’inversion des rôles dans le film est très flagrant, on a Madeleine qui est forte, costaud, qui veut se débrouiller tout seul et de l’autre, on a Arnaud qui est maigre, pas très fort, et qui est encore trop attaché à sa maman, on s’aperçoit de ça surtout au moment ou il prend son bain quand tout le monde entre, il n’a aucune intimité. Le détachement entre Arnaud et sa mère a lieu lorsqu’il couche avec Madeleine car avant la seul femme de sa vie était sa mère et maintenant c’est Madeleine.
Au tout début du film Madeleine et Arnaud sont filmés de loin et pas dans le même cadre mais plus ils vont se rapprocher et plus ils seront dans les mêmes cadres, et aussi il y aura de plus en plus de gros plants.
A la fin il y a la scène du brouillard qui est très importante, on peut voir qu’Arnaud a changé il est plus endurcie et plus fort, lorsqu’il la porte jusqu’à la ville abandonnée et déserte.
Ce film est très pertinent, il y a la fois une histoire d’amour mais aussi une histoire de guerre par rapport à l’armée. La fin est très intéressante car on peut s’imaginer la suite comme on veut c’est une fin ouverte.