Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Match Point

Woody Allen - Etats-Unis - 2006

Critique publiée par louma01 - le 21/02/2016
Seconde 502 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 10

Un revers surprenant

Chris Wilton, un jeune tennisman ambitieux, parvient à gravir les échelons de la haute société que Londres lui offre. Entre amours et mensonges tout est question de chance.

Pour un premier long métrage à Londres, c’est une réussite. Woody Allen, ce grand cinéaste aux registres plutôt comique nous montre un autre registre plus dramatique, avec une histoire d’amour compliqué ce rapprochant de se que lui-même aurait vécu. Woody Allen sème plein d’indice et allusion qui permette petit à petit de deviner la fin. Ce qui fait de Match point un film très réfléchi avec ses décors et sa musique répétitive.
Le personnage principal Chris semble être Sympathique, amoureux, passionné il passe pour le gendre parfait à nos yeux et à ceux de la famille Hewett, jusqu’au moment où on se rend compte que celui-ci ne l’est pas. Il s’avère être un personnage manipulateur, pervers et malintentionné qui fera des choix entre la raison et ses véritables sentiments pour atteindre son but, atteindre la haute société et devenir riche.
Quant à Nola, elle a le rôle de la séductrice qui n’apportera que des problèmes, on le voit dès sa première apparition quand celle-ci renvoie un revers à Chris en lui disant qu’il a un jeu agressif. Scarlett Johansson, grande actrice connue comme héroïne qui ne meurt jamais, est rabaissée. On la voit comme une comédienne ratée qui se fait manipuler par les hommes.
Chloé avec son air naïf incarne parfaitement la victime idéale. Chris s’en sert pour atteindre son but en se mariant avec elle. Celle-ci est aveuglée par son envie d’avoir un ’enfant sans voir que Chris la trompe avec Nola. Ce que Chloé n’imagine pas un seul instant, elle a toujours été habituée à une vie sans soucie grâce à la fortune de sa famille.
Le titre « Match point », nous dit que Chris n’a plus qu’un coup gagnant à jouer pour remporter la partie, ce qui fait référence à l’histoire d’amour entre lui, Nola et Chloé. On comprendra par la suite que tout ne se passera pas comme il voudrait. La chance et le hasard jouent un rôle très important, dès la première scène, on nous parle de la chance au tennis, si la balle passe de l’autre côté du filet, on gagne, si elle ne passe pas, on perd. Chris a beaucoup de chance, tout ce qu’il entreprend réussi ce qui pourrait donner au film une dimension irréaliste. Jusqu’à la dernière seconde, on se demande si la chance ne va pas tourner.

Nous sommes séduites par l’association de la chance et de l’amour, malgré une histoire d’amour qui paraît banale au premier abord. Nous avons été captivé par la complexité de l’histoire de Chris et de son raisonnement. Un revers surprenant de dernière minutes qui chamboulera sa vie.