Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Match Point

Woody Allen - Etats-Unis - 2006

Critique publiée par clemzoe - le 21/02/2016
Seconde 502 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 20

Match entre amour et pouvoir

Match Point est un long-métrage anglophone sortie en 2005 du style comique réalisé par Woody Allen. Il a été au festival de Cannes hors compétition. Ce film, avec une chute surprenante, est basé sur la finesse du détail comme à l’habitude de Woody Allen.
Il raconte l’histoire de Chris, un jeune tennis-man irlandais, arrivé récemment à Londres. Il va rencontrer successivement Tom puis sa sœur, Chloé, qui sont tous deux le fils et la fille d’un riche homme d’affaires. Cet homme lui permettra de gravir les échelons de la société. Cependant, Chris va se heurter à un obstacle, Nola Rice une jeune actrice américaine venue tenter sa chance à Londres. Il devra faire un choix…
Ce film est intéressant au point de vue de la réflexion sur la chance. « On à du mal a admettre tout ce qui dans la vie dépend de la chance, et tout ce qui échappe à notre contrôle. Dans un match de tennis, quand la balle frappe le haut du filet, avec un peu de chance, elle passe, et on gagne. Ou bien elle ne passe pas, et on perd » Chris Wilton. A chaque moment on se demande de quel côté la balle va tomber et si elle ne passe pas est-ce vraiment un signe de défaite. Tout au long du film la boisson alcoolisée est un vecteur de la vérité. Et le jardin représente le désir et la pulsion amoureuse. Nola fait des révélations sous l’effet de l’alcool, et Chris se retrouve a de nombreuses reprise dans des jardins avec Nola et Cholé.
On peut remarquer que Scarlett Johansson (qui incarne Nola) a joué dans des films à grand succès, par rapport à Jonathan Rhys Meyers (qui incarne Chris) qui n’a jamais eu de réels succès. En revanche, ici, on remarque que les rôles sont inversés Chris devient la personne qui réussi et Nola n’arrive pas à percé.
Woody Allen qui s’inspire fréquemment de Hitchkock, y place encore des allusions subtiles en rapport avec « Vertigo ».
On peut voir au début l’apparition du livre « crime et châtiment » de Fyodor Dostoyevsky qui aura une importance dans le dénouement.
La richesse des Hewett (la famille de Tom et Chloé) est omniprésente tout au long de l’histoire et plus précisément dans leur maison de campagne ; dans laquelle on peut voir un salon luxueux avec les bustes des auteurs au-dessus des bibliothèques où se situe des centaines de livres. On peut d’ailleurs se demander s’y ils ont déjà étaient lus.
Les rencontres avec Chris et les deux jeunes femmes sont filmées en travelling ou panoramique suivant certaines scènes. Au cours du film on peut voir le rapport au tennis avec de nombreux moments où l’on peut deviner des filets, comme les immeubles, les fenêtres. Chris joue avec Nola au tennis de table donc dans le court des petits, alors que son ambition se porte sur le court des grands, le tennis, auquel il va jouer avec Chloé.
Un très bon film qu’il faut aller voir, on ne s’ennuie pas. Il s’avère passionnant et plein de rebondissements.