Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Le Havre

Aki Kaurismäki - France - 2011

Critique publiée par lohan99 - le 26/05/2016
Seconde 502 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 12

Le Havre

Marcel Marx est cireur de chaussures. Il vit avec sa femme, Arletty, dans un vieux quartier du Havre. Mais un jour Marcel va faire la rencontre d’un enfant immigrant, Idrissa, recherché par la police et le commissaire Monet.
Dans le film il est impossible de se repérer dans le temps, en effet deux époque s’opposent, une époque moderne et une époque passée qui se situe probablement dans les années 1960. Aki Kaurismaki est un grand nostalgique. La police fait parti de l’époque moderne, ils ont des armes, des costumes et des voitures d’aujourd’hui excepté le commissaire Monet qui porte un vieux costume et conduit une voiture des années 60. Les habitants du quartier de Marcel dons celui-ci appartiennent a l’époque du passé, ils portent des costumes ancien et habite dans une rue ancienne caractérise par sont décor et ces vielle boutiques comme la boulangerie, l’épicerie ou le bar « La Moderne ».on peut qualifier ces habitants comme des marginaux car il sont exclus par rapport au reste de la ville du havre qui est moderne. Le lieu de détention et très moderne tout comme le port du havre alors que l’hôpital paraît ancien. Il n’y a que la gare du havre qui est entre les deux époque par son décor a la fois moderne et ancien. ainsi « Le Havre » traite d’un sujet intemporel de la migration qui était d’actualité avant et qui reste toujours d’actualité.
Idrissa et arletty sont deux personnage en parallèle. En effet quand Marx garde chez lui Idrissa, Arletty est atteinte subitement d’une maladie dite incurable et quand arletty guérif miraculeusement idrissa part. Arletty s’occupe de Marcel, elle lui prépare a manger et s’occupe de la maison mais quand elle tombe malade Idrissa prend la relève, on le voit faire la vaisselle quand Marx rentre chez lui.Ainsi le Idrissa remplace le personnage d’Arletty et spectateur n’a pas le temps de ressentir le manque de la disparition a l’écran d’Arletty.
La mise en scène de Aki Kaurismaki n’est pas laisser au hasard, les couleurs jaunâtre des décor renvoie au passé. La mise en scène et le cadrage économe des personnages donne un effet d’irréalisme.