Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Match Point

Woody Allen - Etats-Unis - 2006

Critique publiée par Jadine - le 17/01/2016
Seconde 502 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 12

De l’autre côté du filet

Chris, un ancien tennisman irlandais arrive à Londres dans le but d’accéder au monde de la bourgeoisie. En donnant des cours de tennis aux gens de la haute société, il va rencontrer Tom et Chloé, deux membres d’une famille aisée avec lesquels il sympathisera. Mais sa rencontre avec Nola Rice pourrait bien bouleverser ses projets …
Woody Allen réalise ce chef d’oeuvre qui brille par son scénario tumultueux. Réalisé en 2005 à Londres, on y retrouve Scarlet Johansson et Jonathan Rhys Meyers qui interprètent les rôles de Nola et Chris. Ce film a été sélectionné pour l’Oscar du meilleur scénario original.

« On a du mal à admettre tout ce qui dans la vie dépend de la chance […] ».

Chris est l’élément fondamental de cette histoire ; c’est un personnage aussi bien manipulateur que calculateur. Lorsque cet homme lit "Crime et Châtiment" de Dostoïevski et qu’il utilise un "manuel pour les nuls" on découvre aussi son côté tricheur. Ce personnage ne laisse que peu de place au hasard, mais quand celui ci apparaît, il se place toujours du côté de Chris, le sortant de temps à autre des situations les plus compromettantes. Par ailleurs, le fait que le spectateur soit du côté de Chris et que l’ensemble des scènes parle ou mette en scène le personnage de Chris nous pousse à pardonner tous ses gestes et maladresses.

Chloé et Nola sont deux femmes importantes dans la vie de Chris, bien qu’elles soient opposées. Chloé est une jeune femme naïve et maladroite, dont l’avenir semble déjà tout tracé, aussi bien financièrement que professionnellement.. Parallèlement, Nola n’a pas une situation stable mais un charme ahurissant, un esprit vif et un caractère impulsif .

Woody Allen est un réalisateur très minutieux qui expose son humour subtil à travers de petits détails tels que les tableaux de références ou l’opéra choisi "Una furtiva lagrima" de Donizetti interprété par Caruso, qui a une tonalité tragique et dramatique mettant en relief la culpabilité et la trahison de Chris. Le hors champs joue par ailleurs un rôle capital en surprenant le spectateur à plusieurs reprises.
Ce film est une métaphore perpétuelle d’un match de tennis, notamment dans les propos des personnages. Les scènes se répondent également, enchaînant travellings et panoramiques, symbolisant une balle qui traverse un terrain. Le cinéaste accentue le caractère unique de l’issue ; la balle ne tombe que d’un seul côté : soit elle passe le filet et on gagne soit elle ne le passe pas et on perd. Il souligne l’importance de la chance. D’autre part il défie la simple règle du jeu et affronte les principes et les codes de celui-ci.

On ressort de ce film désappointé, nous amenant à une réflexion sur le hasard, l’amour, l’argent et ses enjeux.