Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Le Havre

Aki Kaurismäki - France - 2011

Critique publiée par maxou08 - le 23/05/2016
Seconde 502 / Le Verrier, Concours Saint-Lô,
Verrier/Curie/Follain

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 15

Critique du film Le Havre

Le Havre est un film de Aki kaurismäki sorti en 2011.
L’histoire raconte la vie d’un ancien écrivain maintenant cireur de chaussures qui s’appelle Marcel Marx. Marcel Marx est un homme décalé, ayant une routine quotidienne avec son métier de cireur, les petits tours au bar, et les repas avec sa femme. Cette routine se verra interrompue par la maladie de sa femme puis par l’arrivée d’un jeune migrant qui s’appelle Idrissa originaire du Congo. Ainsi, Marcel se retrouvera donc confronté à la menace de l’époque moderne.
Le Havre est une ville entièrement reconstruite après la guerre, on y retrouve donc des bâtiments en béton et de formes cubiques qui se retrouvent confrontés à l’environnement avoisinant la maison de Marcel qui vit donc dans un quartier assez maussade, par ailleurs, Marcel Marx est donc un marginal.
Cependant on peut retrouver tout de même quelques objets qui ramènent de la couleur et de la vie, comme les fleurs, les fruits, les vêtements...
On peut aussi remarquer que le jeu des acteurs est assez théâtral, Marcel Marx par exemple parle en vers, ce qui ralentit donc le film.
Marcel Marx aura affaire dans ce film à un policier tout droit sorti d’un vieux feuilleton télévisé, de par son style vestimentaire qui crée un décalage entre les époques et les autres branches de la police.
Des événement irréalistes surgissent tout au long du film, comme le fait d’avoir retrouvé un groupe d’immigrés après avoir voyagé trois semaines sans eau et sans nourriture, mais ces événements ne choquent pas le spectateur car leur attention est plus tournée vers les policiers qui sont armés jusqu’aux dents prêt à faire feu sur les migrants dès l’ouverture des portes
Kaurismäki nous montre une problématique qui est intemporelle, l’immigration, un problème sensible et qui persiste toujours aujourd’hui.
Comment Marcel Marx supportera donc ce changement de vie radical dû à la découverte d’un nouveau monde moderne pour lui ?