Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

L'Epreuve

Erik Poppe - Norvège - 2015

Critique publiée par élève - le 07/06/2015
Première ES 1, LGT Sainte Marie,
Caen

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 33

Le pouvoir de la photographie : « l’épreuve »

par Quentin Mouelle et Edouard George

Ce film a été écrit par Erik Poppe. Ce film appartient au genre dramatique. Il traite d’une journaliste passionnée par son métier, Rebecca, mais aussi d’une mère et d’une femme marié à Marcus, un scientifique biologique. En Afghanistan, elle suit un groupe de femmes qui préparent un attentat suicide et elle est gravement blessée par l’explosion d’une bombe. En rentrant chez elle, elle constate toute l’angoisse de sa famille et de ses proches provoquée par cet incident. Rebecca doit faire face à un choix douloureux qui est de choisir entre son travail et sa famille.
Le récit est introduit avec Rebecca, le personnage principal, avec un voile à Kaboul. Les scènes importantes comme quand elle subit l’explosion après l’attentat suicide représente tous les risques de son métier. Pendant le voyage au Kenya avec Stéphanie, sa fille, un clan attaque le village. Le groupe de reporter s’enfuit mais l’envie de dénoncer les crimes du clan sont trop fortes et elle décide de rester pour avoir des preuves au grand désespoir de sa fille. Suite à ce voyage il y a une fracture familiale avec d’un côté Rebecca et de l’autre Marcus et leurs deux filles. La fin du film est marquée par un discours de Stéphanie qui explique indirectement qu’elle comprend sa mère et qu’elle l’incite à continuer son travail. Cependant la dernière scène montre que Rebecca ne peut pas prendre les photos dû à la dureté de son travail et l’atrocité des conflits de guerres. La fin du film est ouverte car on ne sait pas si Rebecca continuera a exercer son métier.
Dans ce film les cadrages de la photographe nous montrent l’importance des plans dans les zones de conflits. Ces images nous font réfléchir sur la gravité de ce qui se passe dans les pays à risques. Au début comme à la fin du film deux scènes sont identiques, on peut observer Rebecca qui suit le déroulement d’un attentat suicide mais comme seule différence, à la place d’une femme adulte une jeune fille de l’âge de Stéphanie…
Rebecca endosse une personnalité de femme forte et « folle » durant tout le film alors que Marcus endosse le rôle d’un père de famille responsable qui veut protéger sa famille mais en allant à l’encontre de sa femme comme l’indique la citation suivante : « tu pues la mort »
Pour nous ce film, l’épreuve, au premier abord ne nous aurait pas captivé mais cependant il offre une image réaliste du travail du métier de journaliste et de tous ses dangers. Nous pensons que l’actrice, Juliette Binoche, interprète a merveille son rôle de journaliste et de femme passionnée par son travail. Ce film peut être un apprentissage pour tous ceux qui veulent devenir journalistes et qui ont une famille.