Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

L'Epreuve

Erik Poppe - Norvège - 2015

Critique publiée par élève - le 07/06/2015
Première ES 1, LGT Sainte Marie,
Caen

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 24

CRITIQUE DU FILM L’EPREUVE

par Vincent Bergue et Thomas Chapron

- L’épreuve est un film dramatique réalisé par Erik Poppe dans lequel on retrouve notamment l’actrice française Juliette Binoche. Ce film est sorti le 6 mai 2015.
Ce film raconte l’histoire d’une photographe de Guerre et son dilemme entre sa famille et sa passion pour son métier qui l’oblige a prendre des risques loin de ses proches. L’histoire se déroule entre Les côtes Irlandaises où vivent ses proches, l’Afghanistan (à Kaboul) et enfin au Kenya.
L’épreuve est un film dramatique en lien avec les conflits actuels dans le monde. On retrouve Un père de famille nommé Marcus, un biologiste marin, protecteur de sa famille, sa femme Rebecca qui n’assume pas son rôle de mère du fait qu’elle soit très peu présente ainsi que leurs deux filles relativement jeunes qui soufrent de l’absence de leur mère.
L’introduction du film nous plonge directement dans le récit, on y voit Rebecca enfermée dans le coffre d’une voiture pour ensuite aller prendre des photos d’une kamikaze qui s’apprête à commettre un attenta-suicide dans lequel Rebecca échappera de peu à la mort . Le ton et le sujet du film sont donnés dès les premières minutes. Les scènes importantes sont l’attentat à Kaboul, la fusillade au Kenya, La séparation de Rebecca et Marcus et la fin du film quand Rebecca voit une jeune fille Afghane du même âge que la sienne, enfiler un gilet d’explosif, ce qui remet en question sa volonté de poursuivre ce métier. La fin du Film est ouverte, c’est une fin symbolique car elle tombe à terre comme dépassée par les évènements.
Un rythme lent provoqué par des scènes longues, avec des ralentis qui n’apportent rien au récit.
Deux plans sont symboliques, une femme s’envolant de la surface de l’eau, symbolise la mort approchant de Rebecca. Cette scène apparait deux fois dans le film, au moment ou elle est le plus proche de perde la vie.
C’est un film silencieux, avec peu de musique et peu de dialogue, certains plans forts suffisent à la compréhension du spectateur.
Le réalisateur veut interpeller son auditoire sur le travail des reporters de guerre par le biais de son film et des scènes proposées, Erik Poppe réalise à sa manière un reportage de guerre.
« Je veut que les gens avalent leur café de travers le matin en lisant leur journal » dit Rebecca. L’objectif est de faire prendre conscience aux spectateurs de la misère à travers le monde.
Ce film pousse à la réflexion et la prise de conscience aussi bien sur l’islamisme radical que sur le devoir d’informer. L’Epreuve est un film émouvant et à la fois réaliste, c’est pour cela qu’il mérite d’être vu.