Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Tous au Larzac

Christian Rouaud - France - 2011

Critique publiée par flo14 - le 16/05/2014
STS1C, LGT Paul Cornu,
Lisieux

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 10

LE COMBAT DE TOUT UN PEUPLE !

« Tous au Larzac » est un documentaire français réalisé par Christian Rouaud sorti en salle le 23 Novembre 2011.
Il met en scène plusieurs personnes, les principales sont : Guy et Marizette Tarlier, Léon Maillé, Pierre et Christiane Burguière, Michel Courtin, tous paysans de la région du Larzac ainsi que d’autres intervenants tels que Pierre Bonnefous, prêtre sur le Larzac, et des membres de comité agricole tels que José Bové qui interviennent plus tard.

Ce documentaire retrace la lutte qui a opposé une centaine de paysans du Larzac à l’armée, donc à l’État français. Le documentaire revient sur cette lutte qui a duré 10 ans, en effet cela a débuté en 1971 jusqu’en 1981.

Cette lutte a commencé par l’annonce par l’État de l’extension du camp militaire du Larzac aux dépends des exploitations agricoles de la région qui risquent l’expropriation, ce film présente à chaque décision de l’État les réactions pacifistes malgré les tentations de part et d’autres de céder à la tentation de la lutte violente suggérée par certains. Un véritable bras de fer s’engage, mais c’est sans compter une impressionnante solidarité qui s’installe, avec un pacte signé qui resserre les liens entre des personnes qui ne se connaissaient pas vraiment : grâce à une lutte commune, des liens ce sont tissés progressivement entre tous ces gens.

Ce documentaire qui prend tout de suite parti pour les paysans donne envie de les soutenir tout au long du film. Et c’est à peu près la même chose qui se passe dans la réalité : après quelques rassemblements et manifestations, ils parviennent peu à peu à se faire un nom et de nombreuses personnes en sortant des conflits de 1968 soutiennent leur cause. Allant même jusqu’à rassembler des personnes d’horizons totalement différents, des paysans, des Hippies, des militants pro violents et des non violents. Ce conflit devient cause nationale allant même jusqu’à des manifestations à Paris.

Ce film est intéressant d’un point de vue historique et il montre également une solidarité sans faille. Ce film vaut le coup d’œil malgré quelques moments un peu longs. Les images d’époque permettent vraiment de se plonger à l’intérieur de cette longue lutte.

Florian LAMARE, Clément GILLOOTS