Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

De battre mon coeur

de Jacques Audiard - France - 2005

Critique publiée par Axell, tess - le 04/03/2015
Seconde 5, Lycée Marcel Gambier,
Lisieux

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 17

De l’électro au piano.

Thomas Seyr, fils d’un père mafieux nommé Robert Seyr, écoute de la musique électro et pratique de la musique classique en se remettant au piano. Il veut abandonner les affaires pas nettes qui le tiennent à son père.
Celui-ci qui ne peut pas régler ses affaires tout seul, fait toujours appel à Thomas. Il en oublie même que Thomas est son fil et le considère comme son ami. Après avoir rencontré l’agent de sa mère, Thomas souhaite passe une audition de piano auprès de celui-ci.

Ce film nous décrit sa personnalité rien qu’à travers son titre triste et son affiche qui nous rappelle l’amour et la mort dans des couleurs sombres tel que le rouge et le noir.
De plus, le réalisateur joue avec les couleurs, la majorité des scènes sont sombre, nous avons pu constater qu’il y avait seulement une scène éclairée.
Ce film contient énormément de musique, de l’électro comme du classique, une petit musique de fond se répète sans cesse, plus ou moins forte, elle varie selon la situation.
Toutes les scènes sont assez brèves et la plupart sont lente.
Il s’agit d’un film noir, qui parle de mafia russe ou encore d’affaires pas nettes. Il peut aussi être classé dans les récits d’apprentissages ,ce film parle en effect d’un jeune homme qui abandonne les affaires de son père et fait le deuil de sa mère inconsciemment en reprenant le piano.
Dans ce film, Robert (le père de Thomas) considère son fils comme un ami, ce qui dérange fortement Thomas. A force de demander à son fils de régler ses affaires, il en oublie que normalement c’est à un père d’aider son fils et non le contraire. Cette vision est montrée dans la scène ou Robert Seyr lui décrit sa nouvelle compagne. Il la décrit vulgairement, comme si il parlait à son meilleur ami.
Toutes les scènes sont concentrées sur Thomas. Peu de femmes sont présentes dans le film, ou si elles le sont ces scènes durent quelques secondes, exemple : lorsque le père de Thomas lui présente sa nouvelle femme mais elles sont importantes dans ce film, car elles apprennent à Thomas à s’ouvrir de plus en plus, par exemple Miao Lin lui apprend à se redresser pendant ses séances de piano, ou encore Aline, la femme de son collègue, à qui il dévoile ses sentiments.

Ce film nous a beaucoup plu, il y a à la fois des scènes d’action et à la fois des scènes de douceur, lorsque Thomas joue du piano ou encore lorsqu’il est avec Aline. Néanmoins les scènes lentes sont quelque peu gênante. Malgré ça toutes les scènes nous ont beaucoup plus et à aucun moment nous avons décroché.

« De battre mon cœur s’est arrêté » est un film de Jacques Audiard sortie en 2005 il a été réalisé d’après le film Mélodie pour un tueur (Fingers). Ce film dure 1h42,