Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

De battre mon coeur

de Jacques Audiard - France - 2005

Critique publiée par Cheyenne - le 06/03/2015
Seconde 5, Lycée Marcel Gambier,
Lisieux

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 79

Critique "De battre mon coeur s’est arrêté"

De la haine à l’amour.

Romain Duris, l’acteur principal, alias Thomas Seyr (Tom) est un agent immobilier malhonnête âgé de 28 ans dont la mère, pianiste talentueuse, est morte 10 ans auparavant. Sous la mauvaise influence de son père, qui se sert de lui comme homme de main pour régler ses comptes, il est régulièrement entrainé dans ses affaires véreuses.
Ancien pianiste, Thomas a arrêté de jouer à la mort de sa mère. Mais après une rencontre inattendue, il va tout faire pour devenir concertiste. Sera-t-il soutenu par son entourage ?

Dans une des premières scènes du film, Thomas, accompagné de ses collègues Sami et Fabrice, n’a aucune pitié et n’hésite pas à expulser les sans-abris squattant leurs biens inoccupés. Suite à ses retrouvailles avec Monsieur Fox, ancien agent de sa mère Sonia Seyr, Tom décide de renouer avec sa passion lorsque celui-ci lui annonce qu’il prépare de futures auditions. D’origine étrangère, Miao Lin l’aide dans son projet, se remettre au piano. Malgré la barrière de la langue, une complicité nait entre eux au fur et à mesure qu’ils se côtoient, ce qui transmet une forte émotion. Ce lien qui les unit restera-t-il purement professionnel ?

Le jeu d’acteur est très bien mené, Thomas est un personnage qui s’exprime peu et Romain Duris arrive à nous faire partager ses sentiments avec de nombreux gestes ou mimiques. Le côté lugubre des scènes et de ses décors reflète la personnalité sombre de l’acteur principal avec ses nombreuses scènes dans l’obscurité et ses séquences violentes. Réussira-t-il à obtenir une carrière aussi brillante que celle de sa mère ? Va-t-il enfin se dévoiler aux personnes qui l’entourent ?

Ce film nous a paru très lent, les scènes se succèdent et se ressemblent les unes les autres ce qui fait que le film nous a peu accrochées. L’ambiance était très obscure et les personnages avaient tous un fond plutôt sombre.

Oscillant entre l’amour et la haine, les sentiments de Thomas se distinguent seulement par ses gestes et ses expressions soulignés par des gros plans sur ses mains et son visage. Son apparence renfermée et solitaire fait de lui un personnage très mystérieux, qui n’exprime aucune émotion.
C’est un film noir de genre dramatique, inspiré de "Mélodie pour un tueur" de James Toback.

Clémentine Daniel, Isaure Christian, Cheyenne Bouchet