Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Lilting ou la délicatesse

de Hong Khaou - Grande-Bretagne - 2014

Critique publiée par guihard - le 21/01/2015
Seconde 5, Lycée Marcel Gambier,
Lisieux

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 32

Amour perdu

Amour perdu

Kai, un jeune cambodgien émigré en Angleterre, rendait souvent visite à sa mère Junn qu’ il avait placée dans une maison de retraite. Celle-ci ne sachant pas que Kai était homosexuel reprochait à son fils d’accorder plus d’importance à son ami et colocataire Richard qu’à elle-même, sa propre mère. Elle ne supportait pas que Kai ait une relation fusionnelle avec son ami. Jusqu’au jour où Kai meurt.
Richard rend alors visite à la mère de son défunt ami en essayant de lier une relation avec elle. Il le fait parce qu’il se sent responsable d’elle : elle n’a plus de famille, elle ne parle pas anglais. Richard découvre que Junn est amoureuse d’Alan, un retraité. Pour qu’ils fassent plus ample connaissance, Richard engage Vann qui leur servira de traductrice. Mais Junn n’a pas spécialement envie d’être aidée par la personne qui a pris sa place auprès de Kai et le repousse plusieurs fois. Richard propose à Junn de lui donner les affaires de son fils y compris ses cendres. Junn saura-t-elle la vérité sur la relation entre Kai et Richard ? Alan réussira-t-il à conquérir Junn ?
C’est un film romantique comme quand Richard et Kai parlent d’avouer à sa mère la véritable nature de leur relation mais aussi triste comme lorsque l’on apprend que Kai est mort. Il y a aussi des moments drôles qui contrastent avec cette tristesse comme Junn et Alan se disant ce qu’ils pensent l’un de l’autre par l’intermédiaire de la traductrice. Andrew Leung, Kai, joue son rôle de compagnon et de fils décédé à la perfection comme Ben Whishaw jouant Richard. Junn, Cheng Pei-pei, interprète son rôle de mère jalouse à merveille. Naomi Christie (Vann) et Peter Bowles (Alan) par leurs rôles de personnes extérieures à la famille nous apportent un autre regard sur l’histoire de Richard et Junn.
Les sentiments des personnages sont accentués notamment dans les moments où l’on ne voit que le paysage comme par exemple quand Richard revient voir Junn pour lui donner les cendres de Kai. Après on voit une forêt de sapins. Elle montre la tristesse de Richard.
La musique était bien choisie : elle s’accordait parfaitement à chaque scène comme celle où plusieurs couples dansent : Alan et Junn ; Richard et Kai ; Junn et Kai ; Vann et Richard. Elle évoque leurs liens et leurs émotions.

Il faut à tout prix aller voir ce film adapté à tous les âges ! C’est un exquis mélange de romantisme, de mélancolie et de comédie mais aussi la magnifique histoire d’une famille.

Constance Grouselle et Chloé Bouchard, 2de5, lycée Marcel Gambier, Lisieux