Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Soyez sympa, rembobinez

Michel Gondry - Etats-Unis - 2008

Critique publiée par datou14 - le 12/01/2014
Première, Lycée Marcel Gambier,
Lisieux

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 27

Critique

A Passaic, New Jersey, Mike (Mos Def) travaille dans un vidéoclub poussiéreux tenu par M.Fletcher (Danny Glover). Son ami le maladroit Jerry ( Jack Black) démagnétise par mégarde les VHS, effaçant ainsi tous les films. Pour les remplacer Mike et Jerry se lancent dans la réalisation des films « suédés », remakes fabriqués avec les moyens du bord, bientôt rejoints par Alma, douée d’un certain sens des affaires. L’immeuble vétuste du vidéoclub est menacé de destruction pour laisser place à un complexe immobilier. Les trois amis se persuadent que le succès de leurs films auprès de la population du quartier permettra de payer la somme pour sauver l’immeuble.

Ce film a été réalisé par Michel Gondry, cinéaste français né en 1962, l’héritier contemporain de George Méliès, le premier « magicien » du cinéma, inventeur des effets spéciaux et trucages cinéma. Michel Gondry est l’auteur de nombreux clips vidéos pour par exemple, Daft Punk, Bjork, Chemical Brother et bien d’autres. Il a réalisé à ce jour neufs longs métrages dont une adaptation du roman de Boris Vian en 2013 : L’écume des jours. Il tourne aussi bien en France qu’aux États-Unis.

Michel Gondry a fait participer à son film des acteurs d’horizons différents : le rappeur Mos Def, l’acteur comique Jack Black et les célèbres acteurs Danny Glover et Mia Farrow. Le film se déroule à Passaic, une petite ville du New Jersey et le faux documentaire réalisé sur Fats Waller a été tourné avec des habitants de la ville, devenus acteurs pour l’occasion.Le réalisateur a voulut mélanger tout les acteurs, amateurs comme professionnels, et les a entrainés dans ces trucages et inventions. Tous les personnages de ce films semblent faux, ils sont un mélange de personnages de conte et de personnes de la réalité. Ils sont naïfs et ils ont une part d’innocence étrange, comme Mike qui est plein d’admiration pour son idole Fats Waller, ou Mlle Falewicz qui vit à travers "Miss Daisy et son chauffeur". Ces personnages ne seraient pas aussi naïfs dans la vraie vie.

Le film se termine sur un grand élan de solidarité avec le documentaire sur Fats Waller. Les habitants, la communauté de la ville est fière de découvrir le film qu’elle a réalisé.Mais l’immeuble va être démoli, ce n’est pas totalement une "happy end",mais cela redonne de l’espoir aux habitants de Passaic. Le réalisateur veut donc que l’on reste sur une note joyeuse et rêveuse de son film, tout en nous ramenant doucement à la réalité.