Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Vincent n'a pas d'écailles

Thomas Salvador - France - 2015

Critique publiée par Azelie - le 13/03/2015
Troisième 2, Henri Brunet, collège,
Caen

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 72

Le premier film de super héros Français !

Vincent n’a pas d’écailles est un film de super héros. Comparé à d’autres films de supers Héros Vincent n’a pas d’écailles est une petite production avec des effets spéciaux manuels et non numériques ce qui fait son originalité.

Le personnage principal est Vincent comme le laisse imaginer le titre du film. Vincent est un homme banal que l’on pourrait croiser dans la rue sans y porter intention, or il se trouve que cet homme est doté de super pouvoirs car une fois au contact de l’eau il décuple une force surnaturelle et se met à nager comme un dauphin. Mais il y a aussi Lucie qu’il rencontre lors d’une nage, un simple regard suffira pour le faire tomber amoureux !

Le récit commence avec Vincent qui découvre ses pouvoirs puis le film prend de plus en plus d’ampleur. Vincent travaille dans les chantiers et se voit obligé de défendre son ami qui se fait menacer par d’autres travailleurs. Il prend un seau d’eau et se le verse sur la tête prend une bétonnière et la met sur la voiture des hommes de chantier. Les hommes de chantiers s’arrêtent et Vincent vient récupérer son ami, un homme mécontent essaie de le frapper mais Vincent ne se rendant pas compte de sa force le projette en arrière. De là, une course-poursuite de la police s’annonce et Vincent est en cavale.

Quand Vincent est sec et sur terre il est souvent essoufflé ce qui donne l’impression de sécheresse et de désert alors que quand il est dans l’eau sa respiration est moins mise en avant ce qui donne l’effet de fluidité.

Ce film est drôle, étonnant et plein de scènes venues tout droit des grosses productions américaines comme Spiderman quand il embrasse sa copine la tête à l’envers mais aussi Hulk quand il prend la bétonnière.
Ce film d’auteur est très réussi grâce à sa simplicité et son humour.