Lycéens et apprentis au cinéma en Normandie

L’Atelier critique propose aux élèves de Normandie de publier des travaux critiques dans le cadre de l’opération Lycéens et apprentis au cinéma. Articles, débats audio, critiques vidéo et créations graphiques sont mis en ligne par les enseignants inscrits afin de permettre aux élèves de partager leur expérience de spectateur et de mettre en débat leurs réflexions sur les films.

Fish Tank

Andréa Arnold - GB - 2009

Critique publiée par justeva - le 12/02/2013
Seconde A, Café des Images,
Hérouville-Saint-Clair

Note de la classe (0 vote)


Nombre de visites : 155

Fish tank 2

Je trouve que ce film est intéressant et réaliste malgré certains passage assez vulgaires, au langage plus que familier. Cependant, Fish Tank est touchant et rappelle les problèmes de l’adolescence et les relations amoureuses comme les relations familiales. Une mère qui est le contre-exemple de la mère exemplaire : aucun respect envers ses filles, pas d’affection ni d’instinct maternel et de plus alcoolique. L’amour envers le copain de sa mère, l’amour que Mia n’a jamais connu, l’amour d’un père qui finit par un vrai amour donne aux spectateurs de la compassion envers Mia.

Mia qui est l’héroïne de l’histoire, la rebelle, symbolise l’adolescence : à la recherche du succès avec la danse, le seul moment ou elle peut s’exprimer lui donne envie de liberté. Cette envie de liberté est symbolisée par la jument enchainée et amaigrie, qui elle aussi est en manque d’affection. Mia trouve cette jument sur un terrain goudronné, en plein soleil. Elle essaie de la sauver en tentant de casser la chaine avec une simple pierre mais cette tentative est un échec.

A la fin, Mia s’enfuit loin de sa mère et sa sœur, du copain de sa mère ce qui la libère de ce poids sur son cœur.
Une fin rapide, mais heureuse.